Quand se mettre quel masque

Les masques faciaux peuvent avoir 2 utilisations:

  1. Protéger l'environnement de la contamination par le porteur du masque.
  2. Protéger le porteur de la contamination par l'environnement.

On peut supposer que tous les types de masques servent ses deux objectifs dans une certaine mesure. Mais si vous voulez avant tout protéger l'environnement des particules que vous expirez, vous devez porter un masque chirurgical. Si votre objectif principal est de vous protéger contre l'inhalation de particules indésirables, vous devez porter un masque EPI (équipement de protection individuelle).

Les masques qui remplissent la première fonction sont appelés "masques chirurgicaux" ou, s'ils sont moins filtrants, "masques de catégorie 2". Ces masques chirurgicaux ont été conçus pour être utilisés dans une salle d'opération, où le patient doit être protégé des particules exhalées par le personnel médical.

Dans l'UE, ils sont considérés comme des dispositifs médicaux de classe I. Selon la norme européenne EN 14683:2019+AC:2019, ils existent trois types de masques:

  • Type I, filtration bactérienne ≥ 95%
  • Type II, filtration bactérienne ≥ 98%
  • Type IIR, filtration bactérienne ≥ 98% et résistant aux éclaboussures

Aux États-Unis, ces masques sont régis par le code ASTM F2100 et se déclinent en trois types:

  • Niveau 1, filtrage ≥ 95% de 3,0 μm et ≥95% de 0,1 μm
  • Niveau 2, filtrage ≥ 98% de 3,0 μm et ≥98% de 0,1 μm
  • Niveau 3, filtrage ≥ 98% de 3,0 μm et ≥98% de 0,1 μm

En Chine, les masques chirurgicaux sont régis par le code YY 0468, et sont d'un seul type, filtrant ≥95% de 3,0 μm, et seulement ≥30% de 0,1 μm. Il existe un autre type de masque appelé "masque facial", régi par le code YY/T0969, filtrant ≥95% de 3,0 μm, et ne nécessitant pas de filtration de 0,1 μm.

Les masques qui protègent le porteur de la contamination par son environnement portent des noms très variés et sont classés comme des équipements de protection individuelle (EPI).

Dans l'UE, les masques FFP (masque filtrant) sont réglementés par la norme EN 149:2009 et existent en 3 types:

  • FFP1 : filtrage ≥ 80 % des particules en suspension dans l'air, < 22 % de fuite vers l'intérieur
  • FFP2 : filtrage ≥ 94% des particules en suspension dans l'air, < 8% de fuite vers l'intérieur
  • FFP3 : filtrage ≥ 99% des particules en suspension dans l'air, < 2% de fuite vers l'intérieur

Aux États-Unis, ces masques (également appelés respirateurs) sont réglementés par la norme NIOSH 42 CFR 84 et existent en 3 types:

  • N95 : filtrage de ≥ 95% des particules dans l'air
  • N99 : filtrage de ≥ 99% des particules dans l'air
  • N100 : filtrage de ≥ 99,97% des particules dans l'air

En Chine, les masques EPI suivent la norme KN-95.

En Europe, tant les dispositifs médicaux de classe I que les EPI doivent porter une marque de certification CE. La marque CE est une déclaration de conformité aux normes de santé, de sécurité et de protection de l'environnement. Elle est nécessaire pour vendre certains produits dans l'UE, qu'ils soient fabriqués à l'intérieur ou à l'extérieur de l'UE.

Aux États-Unis, l'équivalent est parfois la déclaration de conformité de la FCC, utilisée pour certains appareils électriques.

Il s'agit peut-être d'un petit détail, mais si la marque CE est importante, vérifiez-la attentivement. Il existe également une marque "China Export" qui y ressemble étonnamment, mais qui n'a aucun rapport avec la marque européenne, et sert un objectif très différent.